À PROPOS

Qui suis-je ?

photo Hélène Merino correctrice

Je suis diplômée d’une école supérieure de commerce et j’ai évolué pendant une vingtaine d’années au sein des services administratifs et comptables de plusieurs sociétés, avant de revenir – enfin ! – à mes premières amours : la langue française et ses subtilités.

Fascinée dès mon plus jeune âge par la richesse et la complexité de notre langue, c’est tout d’abord par la pratique bénévole de la bêta-lecture, puis à la faveur d’une reconversion professionnelle, que j’ai choisi de mettre ma passion au service de vos textes.

Afin de consolider mes connaissances et d’acquérir les méthodes spécifiques à la correction et à la relecture, j’ai entrepris de suivre une formation reconnue par la profession : celle de l’École des métiers de l’information (ÉMI-CFD, Paris), à l’issue de laquelle j’ai obtenu mon certificat de compétences.

Mes valeurs

visuel scrabble valeurs

Écoute

Parce que je me dois de connaître précisément vos attentes afin de vous proposer un service parfaitement adapté.

Votre satisfaction est ma préoccupation première, et c’est toujours avec bienveillance et courtoisie que j’accueillerai vos interrogations.

Rigueur

Parce qu’une correction de qualité nécessite de vérifier chaque phrase, chaque mot, chaque signe de ponctuation, sans pour autant négliger le sens général du texte.

Exigence, vigilance et méticulosité sont les fondements de mon travail.

Respect

Parce que le style, le ton, le registre d’un texte sont à la discrétion de son auteur.

Mes corrections s’appuient sur des règles objectives d’orthographe, de grammaire, de syntaxe ou de typographie. Selon vos desiderata, j’interviens également sur des points plus subjectifs en émettant des suggestions que vous restez libre d’accepter ou non.

Fiabilité

Parce que, en tant que membre de l’ACLF (Association des correcteurs de langue française), je respecte la confidentialité des écrits qui me sont confiés : je m’engage donc à ne pas les diffuser sous quelque forme que ce soit.

Curiosité

Parce qu’une solide culture générale, qualité indispensable au correcteur, se travaille au jour le jour et que je ne me lasse jamais de découvrir et d’apprendre.

Car, comme le disait Pierre Desproges, « l’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne ».

Une question ? Une demande de devis ? Cliquez ici.